Histoire

Originaire d’orient, la culture du safran s’est diffusée à travers toutes les contrées méditerranéennes. Son histoire remonte à au moins 5000 ans. Utilisé surtout pour ses propriétés médicinales, le safran a été cité dans de nombreuses cultures, continents et civilisations (assyrienne, chinoise, égyptienne, gréco-romaine …). En Tunisie, trois localités y portent encore le toponyme « zaafrana » (safran en arabe), preuve que la culture du safran a prospéré autrefois dans notre pays bien qu’il n’en reste aucune trace. Selon le grand voyageur et géographe arabe Charif Al-Idrissi (1099- 1169), la région de Lorbeuss (gouvernorat d’El Kef) produisait du safran comparable en quantité et en qualité à celui de l’Espagne comme décrit dans son ouvrage traduit “Description de l'Afrique et de l'Andalousie”. On pense que le safran aurait été largement répandu sur le pourtour méditerranéen par les Phéniciens ensuite par les grecs puis les romains. Après la chute l’empire romain, la culture du safran a rapidement décliné, il semble que ce soient les maures qui l'aient réintroduite en Afrique du nord, et en Europe au cours de leurs conquêtes. Le safran, une épice aux vertus et utilisations multiples, est bien prisé de tous les temps !
img1.jpg